Carl Jung et la Thérapie Holistique

Le psychologue suisse Carl Jung est connu pour ses contributions à la psychologie analytique et sa théorie de l'inconscient collectif. Sa compréhension de l'importance de la spiritualité dans le développement personnel est ce qui le relie pour moi à la thérapie holistique.

COACHING ET THÉRAPIE HOLISTIQUE

Frédéric

1/31/20238 min read

CARL JUNG ET LA THÉRAPIE HOLISTIQUE ?

Le psychologue suisse Carl Jung est connu pour ses contributions à la psychologie analytique et sa théorie de l'inconscient collectif. Sa compréhension de l'importance de la spiritualité dans le développement personnel est ce qui le relie pour moi à la thérapie holistique.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Carl Jung, vous avez peut être entendu parlé du concept de synchronicité ? Ce principe provient des analyses que Carl Jung a fait de ses patients et de leurs histoires, c'est une des raisons qui je pense ajoute un aspect spirituel à son oeuvre.

Carl Jung est considéré comme l'un des fondateurs de la psychologie analytique. Il a d'après moi développé une sorte d'approche holistique de la thérapie, qui prend en compte la dimension spirituelle et émotionnelle de l'être humain en plus de son développement psychologique. Dans la formation de thérapie holistique que je propose, j'ai inclut des concepts clés de la psychologie jungienne, comme le moi, l'inconscient collectif et les archétypes qui me semble complémentaires à un accompagnement global.

Dans son travail, Jung a exploré les aspects de l'inconscient individuel qui peuvent être ignorés par les approches psychologiques plus traditionnelles. Il croyait que ces aspects profonds de l'inconscient peuvent influencer notre comportement et nos émotions sans que nous en soyons conscients.

La thérapie holistique, qui repose sur l'approche de Jung, vise à aider les individus à explorer ces aspects plus profonds de leur inconscient afin de mieux comprendre leur fonctionnement interne et de mieux gérer leurs émotions et leur stress. Cela peut inclure des techniques telles que la méditation, la visualisation, le travail sur les rêves, les archétypes ou les types de personnalité, par exemple.

Jung a cru que la plupart des conflits intérieurs d'une personne étaient le résultat d'une lutte entre leur conscient et leur inconscient. Il a développé la théorie selon laquelle la conscience est seulement la partie émergée de l'iceberg de la psyché, et que l'inconscient est bien plus grand et puissant.

En utilisant des techniques telles que les types de personnalité, les archétypes, l'analyse des rêves et des symboles, entre autres, Jung a aidé les gens à comprendre les racines profondes de leurs problèmes psychologiques et à trouver un moyen de les surmonter.

Dans le cadre de la thérapie holistique, la compréhension que Jung a de l'inconscient et de la spiritualité est cruciale. Les thérapeutes holistiques considèrent que la guérison ne peut être atteinte que lorsque le corps, l'esprit (le mental) et "l'âme" (la partie spirituelle, souvent inconsciente) sont tous pris en compte.

En travaillant avec des techniques similaires à celles de Jung, les thérapeutes holistiques aident les gens à explorer les racines de leurs problèmes et à les surmonter.

C'est pourquoi j'ai décidé d'ajouter des dossiers sur ce sujet dans ma formation holistique. J'ai vu qu'en utilisant certains outils en séances, je donnais aux clients des clefs importantes dans la compréhension de leur être profond.

En conclusion, la compréhension de Carl Jung de l'importance de l'inconscient et de la spiritualité dans le développement personnel a eu un impact significatif sur le coaching mais en particulier sur la thérapie holistique. Les thérapeutes holistiques que je forme utilisent des techniques similaires à celles de Jung pour aider les gens à explorer les différentes facettes de leur être en travaillant à un niveau conscient et inconscient.

Dans ce sens, Carl Jung et Fritz Perls se ressemblent, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai aussi intégré la Thérapie gestalt dans la formation...

Si vous souhaitez en savoir plus sur le type de formation que vous pouvez suivre pour devenir

Coach de vie et/ou Thérapeute Holistique (ainsi que Consultant, Praticien en PNL et bien d'autres manières d'exercer ou pratiquer ces métiers...) :

Cliquez ici

La psychologie analytique (Analytische Psychologie en allemand), ou « psychanalyse jungienne 1 », est une théorie psychologique élaborée par le psychiatre suisse Carl Gustav Jung à partir de 1913. Créée au départ pour se différencier de la psychanalyse de Sigmund FreudJ 1, elle se propose de faire l'investigation de l'inconscient et de l'« âme », c'est-à-dire de la psyché individuelle.

L'histoire de la psychologie analytique est intimement liée à la biographie de Jung. Représentée dans ses débuts par l'« école de Zurich », avec Eugen Bleuler, Franz Riklin, Alphonse Maeder et Jung, la psychologie analytique est d'abord une théorie des complexes psychiques, jusqu'à ce que ce dernier, dès sa rupture avec Freud, en fasse une méthode d'investigation générale des archétypes et de l'inconscient, ainsi qu'une psychothérapie spécifique.

La psychologie analytique, ou « psychologie complexe » (Komplexe Psychologie en allemand), est à l'origine de nombreux développements, en psychologie comme dans d'autres disciplines. Les continuateurs de Jung sont en effet nombreux, et organisés en sociétés nationales dans le monde. Les applications et développements des postulats posés par Jung ont donné naissance à une littérature dense et multidisciplinaire.

La faisant reposer sur une conception objective de la psyché, Jung a établi sa théorie en développant des concepts clés du domaine de la psychologie et de la psychanalyse, tels celui d'« inconscient collectif », d'« archétype » ou de « synchronicité ». Elle se distingue par sa prise en compte des mythes et traditions, révélateurs de la psyché, de toutes les époques et de tous les continents, par le rêve comme élément central de communication avec l'inconscient et par l'existence d'instances psychiques autonomes comme l'animus pour la femme ou l'anima pour l'homme, la persona ou l'ombre, communs aux deux sexes.

Considérant que le psychisme d'un individu est constitué aussi bien d'éléments de la vie personnelle du sujet que de représentations faisant appel aux mythes et symboles universels, la psychothérapie liée à la psychologie analytique se structure autour du patient et vise au développement du « Soi », par la découverte de cette totalité psychique à travers la notion d'individuation.

Le psychiatre suisse et ses continuateurs, dépassent en outre le cadre épistémologique de la psychanalyse freudienne pour explorer des disciplines comme la science physique ou les types de personnalités, qu'ils incluent dans une théorie psychique dite « analytique ». Cette intégration d'autres disciplines a provoqué des divergences théoriques nombreuses et les critiques de tous bords ont mis en cause la psychologie analytique, accusée d'être une « psychologie des races », voire une mystique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_analytique

Carl Jung

Carl Gustav Jung ([ˈkarl ˈɡʊstaf ˈjʊŋ]2 écouter) est un médecin psychiatre suisse né le 26 juillet 1875 à Kesswil (canton de Thurgovie) et mort le 6 juin 1961 (à 85 ans) à Küsnacht (canton de Zurich), en Suisse.

Fondateur de la psychologie analytique et penseur influent, il est l'auteur de nombreux ouvrages. Son œuvre est liée aux débuts de la psychanalyse de Sigmund Freud, dont il a été l’un des premiers disciples et dont il se sépare par la suite en raison de divergences théoriques et personnelles.

Dans ses ouvrages, il mêle réflexions métapsychologiques et pratiques à propos de la cure analytique.

Jung a consacré sa vie à la pratique clinique ainsi qu'à l'élaboration de théories psychologiques, mais a aussi exploré d'autres domaines des humanités : depuis l'étude comparative des religions, la philosophie et la sociologie jusqu'à la critique de l'art et de la littérature.

Carl Gustav Jung a été un pionnier de la psychologie des profondeurs : il a souligné le lien existant entre la structure de la psyché (c'est-à-dire l'« âme », dans le vocabulaire jungien) et ses productions et manifestations culturelles. Il a introduit dans sa méthode des notions de sciences humaines puisées dans des champs de connaissance aussi divers que l'anthropologie, l'alchimie, l'étude des rêves, la mythologie et la religion, ce qui lui a permis d'appréhender la « réalité de l'âme ». Si Jung n'a pas été le premier à étudier les rêves, ses contributions dans ce domaine ont été déterminantes.

On lui doit également, entre autres, les concepts d'« inconscient collectif », d'« archétypes », d'« individuation », de « types psychologiques », de « complexe », d'« imagination active », de « déterminisme psychique » et de « synchronicité ».

Peu à peu, Jung constitue autour de lui et de sa femme Emma Jung un cercle de partisans, des couples la plupart du temps : les Maeder, les Riklin, les Sigg-Böddinghaus, Maria Moltzer et Oskar Pfister ainsi que des médecins du Burghölzli. Eugen Bleuler, réticent à l'égard de Freud, rejoint Jung et organise alors des réunions de psychologie[réf. souhaitée]. Jung reçoit à cette époque plusieurs fois, chez lui, le physicien Albert Einstein alors à ZurichI 19. Parallèlement, sa clientèle augmente considérablement et il en tire de formidables revenus. Nombre de ses clients fortunés sont alors américains. Il est ainsi l'analyste de David et Edith Eder qui deviennent ses premiers traducteurs en anglais et il fait la connaissance d'Edith Rockefeller qui le consulte pour une dépression nerveuse. Ses patients comptent nombre de célébrités de l'époque également : la directrice de l'école de danse Suzanne Perrottet, le maître de ballet de l'opéra de Berlin Max Pfister. À cette époque, Zurich devient le berceau de la psychologie analytique. Jung et ses partisans fondent donc le Club psychologique de Zurich50 qui réunit des personnes différentes, devenant, sous le succès des ralliements, l'Association de psychologie analytique et dont Jung est le premier président en 1916. Cette association a pour but avoué de promouvoir les théories de Jung et rassemble la plupart des analystes zurichois qui ont rompu avec Freud, parmi lesquels : Franz Riklin, Alphonse Maeder, Adolf Keller (en), Emma Jung, Toni Wolff, Hans Trüb (médecin et psychanalyste du Burghölzli qui devient le psychanalyste d'Emma Jung) et Herbert Oczeret. Jung réunit également chez lui des sommités du monde intellectuel comme le chimiste Eduard Fierz, ainsi que le mystique juif Siegmund HurwitzG 11.

Le Club de psychologie analytique organise dès 1916 des conférences ; la première est intitulée « L'individu et la société » et a pour but de présenter et de vulgariser les thèses de Jung. La question des types psychologiques entraîne cependant des dissidences au sein du club. Jung travaille alors lui-même avec le psychiatre bâlois Hans Schmid qui l'aide à définir les fonctions psychiques, mais leur collaboration cesse en 1915[réf. souhaitée], après une brouille théorique relative à l'individuation et surtout aux types supplémentaires ajoutés par Jung du « conscient » et de l'« inconscient ». Ce dernier reprend ensuite sa correspondance avec Sabina Spielrein devenue psychanalyste et restée fidèle à Freud, s'axant principalement sur le thème des types psychologiques. Il publie par la suite son ouvrage de synthèse en la matière, Types psychologiques, en 1921 dans lequel il définit plusieurs concepts capitaux de sa théorie : les types introvertis et extravertis d'une part, les quatre fonctions psychiques de l'autre, le modèle aboutissant donc à huit types psychologiques possibles. Freud lit alors l'ouvrage et le déclare comme étant « le travail d'un snob et d'un mystique ». Pour Jung, cette approche pose les fondements de son cadre théorique, le poussant vers la philosophie, la théologie, l'art, la chiromancie, l'astrologie. Par ailleurs, il offre, selon lui un « système de comparaison et d'orientation rendant possible (…) une psychologie critique ». À ce moment-là de sa vie, il est considéré comme le seul théoricien analytique capable de rivaliser avec Freud51.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_Gustav_Jung

carl jung psychologie analytique
carl jung psychologie analytique